top of page

Article consacré à la Dre Rebecca Lee Crumpler

Dernière mise à jour : 21 août 2023

Avertissement : cet article traite de racisme, de violence et de l’esclavage des Noirs.


Illustrations réalisées par Alex McPhail, B.A. (avec distinction)

Bonjour, cher lecteur! Je m’appelle Kyra, mon pronom privilégié est « elle », et je réside dans les limites géographiques du pays actuellement connu sous le nom « Canada ». Cet article a été écrit sur le territoire traditionnel des Premières Nations Anishinabewaki, Attiwonderonk et Mississauga, dans ce qui est actuellement connu sous le nom de London (Ontario). Je tiens à souligner le privilège dont je jouis en tant que femme blanche cisgenre, ayant accès à des études postsecondaires, à des soins de santé stables et à un logement confortable. Mon intention est de mettre à profit mon éducation et cette plateforme pour contribuer à accroître la sensibilisation sur des sujets importants pour la santé des femmes, et explorer les déterminants sociaux de la santé et leur impact sur les femmes. Je ne compte pas parler au nom de communautés auxquelles je n’appartiens pas, et j’espère que l’on me corrigera si mes écrits ne reflètent pas tout à fait la réalité. Je suis déterminée à apprendre tout au long de ma vie et à approfondir de manière continue les pratiques en matière d’alliance inclusive, responsable et efficace.


Cet article a pour but d’honorer la vie de la Dre Rebecca Lee Crumpler, la première femme noire médecin aux États-Unis, à l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs. Je ne compte pas parler au nom de la Dre Crumpler ni de la communauté noire en général. Mon intention est de mettre à profit le privilège dont je jouis ainsi que cette plateforme pour aider à faire entendre davantage les voix et les histoires noires, que la tradition a reléguées aux oubliettes grâce au blanchiment de l’histoire qu’on nous enseigne dans les écoles.


Introduction

La Dre Rebecca Lee Crumpler a été la première femme noire américaine à obtenir un diplôme en médecine. En tant que femme médecin de race noire, elle s’est heurtée aux préjugés et à l’hostilité, mais sa persévérance et sa résilience lui ont permis de mener une carrière marquée par des réalisations notoires. Ces réalisations ont été accomplies à une époque où il n’y avait presque aucun médecin ou rédacteur de textes médicaux de race noire. Cet article vise à souligner la carrière de la Dre Crumpler et à honorer ses réalisations.


On y traitera spécifiquement des sujets suivants concernant la Dre Crumpler :


Jeunesse

Rebecca Lee Crumpler (née Davis) est née dans le Delaware en 1831, fille de Absolum Davis et de Matilda Webber (1). Elle a été élevée par sa tante (dont le nom nous est inconnu) en Pennsylvanie, et y est restée jusqu’à ce qu’elle obtienne son diplôme d’études secondaires. Sa tante était connue dans leur communauté pour s’occuper des personnes malades, et a peut-être inspiré Rebecca à poursuivre sa carrière dans le domaine des soins de santé (1, 2). On sait peu de choses sur la jeunesse de Rebecca, car les seules informations disponibles se trouvent dans une courte introduction de son livre.


Parcours vers la médecine

Naturellement encline à aider les autres, Rebecca « a très tôt développé un penchant pour aider autrui [et] a cherché toutes les occasions de soulager les souffrances des autres » (3). Elle a déménagé à Charlestown au Massachusetts en 1852, où elle a commencé à travailler comme infirmière. Elle a travaillé ainsi comme infirmière pendant huit ans pour différents médecins de Charlestown. Excellente infirmière, elle reçut des lettres de recommandations des médecins avec lesquels elle travaillait, qui louangeaient ses compétences. Ces lettres lui ont permis d’être admise au New England Female Medical College (NEFMC). Le NEFMC était un collège avant-gardiste et le premier collège de médecine à former des femmes aux États-Unis (4). Rebecca a obtenu son diplôme du NEFMC en 1864, où elle a reçu le titre de « Docteure en médecine ». À cette époque, les États-Unis comptaient 54 543 médecins, dont 300 femmes (7). Sur ces 300 femmes médecins, aucune n’était de race noire. Son diplôme l’a consacrée première femme noire médecin dans l’histoire des États-Unis. Le NEFMC a fusionné avec l’Université de Boston en 1874, pour devenir la faculté de médecine mixte de l’Université de Boston, faisant également de la Dre Crumpler la seule femme noire médecin à être diplômée du NEFMC (6).


La docteure est arrivée!

Le parcours en médecine de la Dre Crumpler n’a pas été facile. En 1865, à la fin de la guerre civile, elle déménage à Richmond, en Virginie, pour exercer la médecine (1, 2, 3). La Virginie avait été ravagée par la guerre civile et se réformait sous une nouvelle constitution (5). La fin de la guerre civile marquait l’abolition de l’esclavage, et les Virginiens noirs autrefois esclaves se faisaient une nouvelle vie. Les Virginiens noirs étaient confrontés à un racisme violent de la part des Blancs de la communauté. La Virginie était l’un des plus grands États esclavagistes des États-Unis avant la guerre civile, et certains parmi les Virginiens blancs réclamaient après la guerre civile le retour à « l’ordre ancien ». Le KuKluxKlan attaquait violemment et assassinait des Noirs, et terrorisait tous ceux qui contestaient la suprématie blanche. Malgré cela, la Dre Crumpler a eu le courage de se joindre à d’autres médecins noirs pour soigner des personnes autrefois réduites à l’esclavage par l’intermédiaire du Bureau des affranchis, de missionnaires et de groupes communautaires (1, 3). En tant que femme médecin noire, elle était constamment méprisée par les autres travailleurs de la santé. Les administrateurs de l’hôpital refusaient systématiquement ses demandes d’admission de patients, les pharmaciens ne remplissaient pas les ordonnances qu’elle rédigeait et d’autres médecins ignoraient simplement sa présence (7). D’autres médecins ridiculisaient même son titre « M.D. » à son nom, ils associaient plutôt « Mule Driver » (muletière) (7).


Bien qu’elle fut confrontée à du racisme et du sexisme de manière intense, la Dre Crumpler persista. Elle voyait son travail avec le Bureau des affranchis comme « le domaine approprié pour accomplir un travail de missionnaire authentique ». Les médecins blancs refusaient systématiquement de soigner les Noirs; c’est ainsi que les médecins du Bureau des affranchis intervenaient pour prodiguer des soins aux membres de la communauté noire. Ensemble, la Dre Crumpler et les autres médecins du Bureau des affranchis se sont occupés d’une communauté de plus de 30 000 Noirs, d’anciens esclaves pour une grande majorité (8). Durant cette période, elle s’est particulièrement intéressée aux maladies qui touchaient les femmes et les enfants. Plus tard dans sa carrière, elle retourna à Boston, où elle fut au service de la communauté noire en prodiguant des soins pédiatriques (1, 2,3).


A Book of Medical Discourses

En 1883, la Dre Crumpler publie A Book of Medical Discourses, faisant d’elle l’une des premières auteures noires à publier un ouvrage médical (1, 2). A Book of Medical Discourses fut dédié « aux mères, aux infirmières et à toutes celles qui désirent atténuer les afflictions de la race humaine » (3). Son livre se lit comme la version originale de What To Expect When You’re Expecting, et peut être considéré comme le premier guide sur le bien-être de la mère et les soins aux nourrissons.


Le livre se base sur le journal médical qu’elle tenait alors qu’elle traitait ses patients en Virginie, et est divisé en deux parties. La première partie traite de la prise en charge des enfants de la naissance à l’âge de cinq ans. Il fournit des conseils sur des sujets tels que l’allaitement, les soins généraux à prodiguer aux nourrissons et les remèdes pour soigner les maladies infantiles courantes. La deuxième partie se concentre sur des conseils de nature générale en matière de santé pour les femmes, en traitant de sujets tels que la puberté, l’anatomie féminine et la ménopause. Une grande partie de ses conseils ont pour objectif d’aider les femmes à traiter et à prévenir les maladies sans avoir recours à un médecin. Selon les propos de la Dre Crumpler elle-même, « les gens semblent oublier que tous les maux ont une cause, et qu’il peut être en leur pouvoir de l’éliminer. »


On trouve également tout au long du livre certains commentaires politiques, sociaux et moraux. Elle plaide en faveur d’un plus grand nombre de femmes à poursuivre une formation médicale officielle. Peu de gens partageaient son opinion à l’époque, mais elle était persuadée que les femmes « devaient étudier le mécanisme du corps humain pour mieux leur permettre de protéger la vie, avant d’assumer la fonction d’infirmière ». Pour remettre les choses en contexte, les infirmières ne recevaient aucune formation officielle à cette époque (2).


Commémoration

La Dre Rebecca Lee Crumpler est décédée en 1895, des suites de complications liées à des fibromes (9). La Dre Crumpler repose dans sa dernière demeure au cimetière Fairview, à Hyde Park. La pierre tombale du cimetière, où repose également son mari, Arthur Crumpler, ne comporte pas d’inscription. À cette époque, il n’était pas rare que des personnes soient enterrées sans pierre tombale. Cependant, 125 ans après son décès, la Dre Crumpler a été honorée d’une pierre tombale en granit, en son nom et en celui de son mari. Cette pierre tombale a été l’objet d’une levée de fonds grâce à une initiative lancée par les Amis de la succursale de la bibliothèque de Hyde Park [traduction libre], qui ont reçu des dons provenant des quatre écoles de médecine du Massachusetts, de recrues de l’académie de police de Boston, et de donateurs privés partout aux États-Unis. La mémoire de la Dre Crumpler est également honorée grâce à une bourse d’études en son nom à la faculté de médecine de l’Université de Boston (4). Cette bourse est attribuée aux étudiants en médecine appartenant à des groupes sous-représentés et qui ont besoin d’aide financière, la priorité étant accordée aux candidates noires.


Apprenez-en plus sur Henrietta Lacks, dont les cellules cancéreuses ont contribué à révolutionner l’histoire de la recherche médicale en cliquant ici.


Si vous avez des commentaires sur cet article ou sur tout autre article rédigé par missINFORMED, veuillez nous contacter à info@missinformed.ca. Nous apprécions et encourageons tous les commentaires, car ils contribuent à la croissance et à l’évolution de notre organisation.


Merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire notre article ! Nous espérons que vous avez apprécié les efforts déployés pour vous le présenter aujourd’hui. En tant que petit organisme à but non-lucratif, nous dépendons fortement de dons généreux pour nous aider à rester à flot. Nous vous invitons à faire un don pour nous aider à fournir régulièrement des informations sur la santé aux jeunes de tout le Canada. Chaque don a un impact !



Références

  1. U.S. National Library of Medicine. Dre Rebecca Lee Crumpler [Internet]. Changing the Face of Medicine: U.S. National Library of Medicine; oct. 2003 [mis à jour le 3 juin 2015; cité le 7 février 2021]. Disponible sur : https://cfmedicine.nlm.nih.gov/physicians/biography_73.html

  2. Pfatteicher, S K A. Crumpler, Rebecca Davis Lee (1831-1895), physician. American National Biography [Internet]. Fév. 2000 [cité en février 2021]. Disponible sur : https://www.anb.org/view/10.1093/anb/9780198606697.001.0001/anb-9780198606697-e-1201058

  3. Crumpler RL. A Book of Medical Discourses: in two parts. Boston: Cashman, Keating, printers. 1883. Disponible sur : https://archive.org/details/67521160R.nlm.nih.gov/page/n5/mode/2up

  4. Boston University School of Medicine Office of Development. The Rebecca Lee Crumpler Scholarship. [cité le 7 février 2021]. Disponible sur : http://www.bumc.bu.edu/busm/files/2020/08/CrumplerScholarship_10.30.20.pdf

  5. University of Richmond. The Story of Virginia’s Reconstruction [Internet]. Reconstructing Virginia: [cité le 7 février 2021]. Disponible sur : https://reconstructingvirginia.richmond.edu/overview

  6. Valencia EM. New England Female Medical College. Encyclopedia of Women’s Health [Internet]: 2004 [cité le 7 février 2021]. Disponible sur : https://link.springer.com/referenceworkentry/10.1007%2F978-0-306-48113-0_297

  7. Long, J. Rebecca Lee Crumpler: Physician, Author, Pioneer (médecin, auteure, pionnière). Harvard University: The Graduate School of Arts and Sciences. Déc. 2020 [cité le 7 février 2021]. Disponible sur http://sitn.hms.harvard.edu/flash/2020/rebecca-lee-crumpler-physician-author-pioneer/

  8. Senate Historical Office. Freedmen’s Bureau Acts of 1865 and 1866. United States Senate. [cité le 7 février 2021]. Disponible sur : https://www.senate.gov/artandhistory/history/common/generic/FreedmensBureau.htm

  9. Laskowski A. Trailblazing BU Alum Gets a Gravestone 125 Years after Her Death. Bostonia : Août 2020 [cité en février 2021]. Disponible sur : http://www.bu.edu/articles/2020/rebecca-lee-crumpler-first-black-female-physician-gets-gravestone-130-after-death/

15 vues0 commentaire

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page