top of page

Qu’est-ce qui cause l'acné kystique?


Malgré le mythe que l'acné n’existe que seulement pendant la puberté, l'acné est une pathologie cutanée courante qui peut affecter n’importe qui à n'importe quel âge. L'acné peut être catégorisé en trois groupes différents (1):

  • Points noirs ou points blancs (comédons)

  • Lésions surélevées (papules, également appelées lésions cutanées)

  • Bosses remplies de pus (pustules)



L'acné kystique est une forme sévère de pustules qui manifeste comme les nodules (kystes). Les nodules/kystes sont des bosses enflammées et gonflées remplies de pus en excès. Ils sont souvent larges (environ 5 mm en diamètre) et douloureux au toucher (1, 2).



Cet article fait face aux causes primaires de l'acné kystique et les traitements potentiels. Il peut être difficile de vivre avec l'acné kystique, cependant, il y a des options de traitement disponibles. Veuillez parler avec votre médecin ou fournisseur de soins de santé pour discuter quelles options sont les meilleures pour vous!


Qu’est-ce qui cause l'acné kystique?

Un excès d'androgènes

La cause la plus commune de l'acné kystique est un déséquilibre hormonal, spécifiquement, un excès d'androgènes (5; 6). Les androgènes sont un groupe d’hormones, incluant la testostérone, qui dirigent les processus d’agrandissement important dans le corps humain (3). La testostérone est liée à une production augmentée de sébum dans les glandes de la peau, connu comme les glandes sébacées, qui résultent dans la peau huileuse. Les quantités hautes de sébum sur la peau peuvent obstruer les pores, donnant lieu aux poussées d'acné (4; 12). Les pores sont de petites ouvertures visibles sur la peau qui sécrète la sueur et l’huile (p.s. C’est normal d’avoir des pores visibles!) (13).


Par conséquent, un excès d'androgènes, spécifiquement, des niveaux hauts de la testostérone, augmente la probabilité d’avoir l'acné kystique. De plus, pour les personnes avec les ovaires, un excès d'androgènes peut donner lieu au développement du syndrome d’ovaires polykystiques (SOPK); un indicateur commun de SOPK est l'acné kystique (3). Si vous sentez comme vous avez essayé tout pour éclaircir votre peau et que rien ne fonctionne, votre acné kystique est  peut être lié à un problème hormonal interne. Dans ce cas, veuillez consulter votre médecin ou fournisseur de soins à propos des traitements hormonaux possibles. Par exemple, vous seriez peut-être prescrit les contraceptifs oraux d'oestrogène seulement (notez: les hommes cisgenres ne sont pas prescrit les contraceptifs hormonaux pour traiter l’acné).

La génétique

L'acné kystique est plus commun dans les individus où  un ou les deux parents ont eu ou ont couramment l'acné kystique. Ceci est surtout le cas pour les gens dont leur parent(s) ont la peau naturellement huileuse, car l'acné kystique est souvent causé par un excès de sébum qui obstrue les pores (1).

Quelle que soit l’histoire familiale de l'acné kystique, les individus avec la peau huileuse font épreuve des cas d’ acné plus sévères que les individus avec les autres types de peau, tels que la peau normale, mixte, ou sèche (7). Les types de peau y compris la génétique sont différents pour tout le monde, alors un traitement qui fonctionne pour votre ami(e) ou membre de famille ne va peut-être pas fonctionner pour vous. Pour apprendre plus à propos de votre type de peau, veuillez visiter votre médecin de famille ou un dermatologue pour explorer les options qui sont les mieux adaptées à votre peau.


L’alimentation

Les recherches liées aux liens entre l’alimentation et l'acné sont mixtes. Alors que l’on a conduit beaucoup de recherches sur les facteurs alimentaires et leur impact sur l'acné, il n’y a pas de consensus sur s’il y a un impact. Par exemple, une méta-analyse récente a trouvé que les régimes alimentaires avec un index glycémique (IG) plus bas ont réduit la sévérité d'acné. Les régimes alimentaires avec un IG haut n'impactaient pas la sévérité d'acné du tout, bien que la plupart des patients avec l'acné (kystique) sévère avait un régime alimentaire avec IG élevé (8). La nourriture avec un IG élevé provoque des augmentations rapides de niveaux de glycémie. Quelques exemples de nourriture avec un IG haut inclus la nourriture sucrée, le pain blanc et le riz blanc, alors que la nourriture avec un IG bas inclus l’avoine concassée, les pommes et la plupart des légumes. Il est possible que l’augmentation de glycémie contribue à l'acné, bien que ce ne soit pas clair comment (14).

De plus, une revue systématique de traitements d'acné a trouvé que manger une alimentation “malsaine” (par exemple, manger la nourriture sucrée, la nourriture graisseuse, le chocolat, ou les produits laitiers) n'était pas liée avec l'acné kystique (9). Les chercheurs de cette revue ont suggéré qu’il n’y a pas de corrélation forte entre l’alimentation et l'acné kystique aggravée et que faire face à l'alimentation peut être sans résultat en essayant de traiter l'acné kystique (1; 9). Malgré les preuves mixtes, vous voudriez peut-être découvrir si les modifications de votre alimentation vont aider avec l'acné kystique. Il y a des preuves anecdotiques qui suggèrent que l’alimentation a un impact sur l'acné, car quelques personnes allèguent que leur acné s’est aggravé quand ils mangeaient la nourriture graisseuse (16). Puisqu’il y a encore un manque de preuves de recherche claires, la meilleure façon de découvrir si cela fonctionne pour vous est de travailler avec un diététicien, naturopathe, médecin de famille et/ou dermatologue pour créer des options d’alimentation ensemble.

L’hygiène faciale

Le lavage du visage (ou l’absence de cela) est cité comme une autre cause de l'acné kystique. Surtout pour les individus avec la peau huileuse, se laver le visage deux fois par jour est une étape importante pour garder l'huile - et par conséquent, les poussées d'acné - au minimum (9; 10). Utiliser les produits tels que les nettoyants pour le visage, le savon, les masques ou les toniques, peut réduire le montant de sébum sur votre peau, qui réduit ultimement la survenance des pores obstrués et l'acné kystique (10).


Un note sur les recherches sur le lavage du visage: laver le visage au moins deux fois par jour avec un nettoyant doux peut réduire l'acné, alors que laver pas le visage peut aggraver l'acné (10). Il n’y a pas de preuve qui suggère que le lavage excessif de peau aggrave l'acné; cependant, il peut irriter la peau, ce qui peut exacerber l’aspect (car la peau devient plus rouge et enflée) (10). De plus, un niveau approprié de sébum est important pour protéger et hydrater la peau du visage, alors  que le lavage excessif (par exemple, quatre fois par jour) peut mener aux effets indésirables tel que la peau sèche, craquelée et/ou qui saigne, ou la production d’huile excessive, qui peut à son tour aggraver l'acné (7; 9; 10). Les mêmes principes s'appliquent au lavage de toute la peau, comme les bras, la poitrine et le dos.


Il est conseillé de s'abstenir d'éclater ou de toucher les boutons en général (). Puisque les boutons contiennent le pus, l’huile et les autres bactéries, les éclater peut répandre ce pus, cette huile et ces bactéries dans les pores environnants sur votre visage, donnant lieu à plus d'acné. De plus, les huiles naturelles, la poussière et les bactéries sur nos mains peuvent s’infiltrer dans nos pores et causer et/ou exacerber l'acné existant (15).


Comment puis-je traiter l'acné kystique?

Le meilleur endroit pour commencer est de consulter avec votre fournisseur de soins primaire ou demander d'être référé à un dermatologue, qui sont les experts de la santé de la peau.


Tel qu’illustré en haut, l'acné kystique n’est pas causée par un problème spécifique - il peut avoir plusieurs facteurs contribuant à l'acné kystique d’un individu. Ceci étant dit, quelques-uns des traitements pour l'acné kystique les plus communs sont (1; 5; 7; 11):

  • Pilules contraceptives orales contenant uniquement des œstrogènes* (traite les déséquilibres hormonaux, en particulier l'excès de testostérone, qui cible la production excessive d'huile)

  • Spironolactone* (ralentit la production d'androgènes du corps)

  • Isotrétinoïne orale* (réduit la quantité d'huile produite par les glandes sébacées)

  • Produits de nettoyage et de traitement du visage contenant du peroxyde de benzoyle, des rétinoïdes et/ou de l'acide salicylique (décompose l'huile, la saleté et les bactéries sur la peau avant qu'elle n'obstrue les pores)

(* indique les traitements qui sont seulement disponibles par prescription. Un médecin doit vous prescrire ces options de traitement auxquelles vous aviez accès.)

Nous comprenons que l'acné kystique peut être douloureuse, inconfortable et parfois démotivante. Nous espérons que cet article aide les gens à comprendre que l'acné est une épreuve commune et qu’il y a des options de traitement disponible. Puisqu’il y a une gamme de causes potentielles pour l'acné kystique, il vient ultimement d’un excès d’huile sur la peau qui obstrue les pores et développe en acné. Si un excès d'androgènes, la génétique, l’alimentation et/ou les problèmes l'hygiène faciale contribue à l'huile en excès, il y a des options disponibles pour aider à réduire et traiter l'acné kystique.


Bien qu’il puisse être difficile d'embrasser l'acné kystique, il est possible! En tant que personne qui a lutté contre l'acné kystique pour plus de huit années, j’ai trouvé que certains jours sont meilleurs que les autres, mais je suis reconnaissant d’avoir traversé ce processus, car j’ai appris tant de choses sur les soins de la peau, l'amour de soi, les soins personnels et la confiance. Un des influenceurs le plus encourageant que j’ai regardé tout au long de mon parcours d'acné kystique est Cassandra Bankson - Je recommande fortement sa chaîne YouTube ici. Pour les personnes atteintes d'acné kystique, sachez que vous n'êtes pas seul(e)s. Si vous n'avez pas encore trouvé de traitement ou si vous n'avez pas eu accès à des options de traitement abordables, j'espère que cet article vous a fourni des options utiles et accessibles.


Vous et votre peau êtes beaux, quoi qu'il arrive!


Merci beaucoup de prendre le temps de lire notre article! Nous espérons que vous apprécierez l’effort qui a été fait pour vous l’apporter aujourd’hui. En tant que petite organisation à but non lucratif, nous dépendons fortement de dons généreux pour nous aider à rester à flot. S’il vous plait considérer faire un don pour assurer que nous pouvons approvisionner régulièrement les informations de santé pour les personnes jeunes autour du Canada. Chaque don a un impact!


 

References

1. Heng AHS, Chew FT. Systematic review of the epidemiology of acne vulgaris. Nature. 2020 Apr;10(5754):1-19.

2. Daye M, Temiz SA. A case of nodular cystic acne treated with systemic dapsone. J Acad Res Med. 2020 Mar;10(1):103-5.

3. Hammes SR, Levin, ER. Impact of estrogens in males and androgens in females. J Clin Invest. 2019 May;129(5):1818-1826.

4. Li X, He C, Chen Z, Zhou C, Gan Y, Jia Y. A review of the role of sebum in the mechanism of acne pathogenesis. J Cosmet Dermatol. 2017 Jun;16(2):169-173.

5. Elsaie ML. Hormonal treatment of acne vulgaris: an update. Clin Cosmet Investig Dermatol. 2016 Sept;9:241-248.

6. Marynick SP, Chakmakjian ZH, McCaffree DL, Herndon JH. Androgen excess in cystic acne. N Engl J Med. 1983 Apr;308:981-986.

7. Mohiuddin, AK. A comprehensive review of acne vulgaris. J Clin Pharm. 2019 Jul;1(1):17-45.

8. Sakhaei R, Mohsenpour MA. Low glycemic load or index diet in association with acne vulgaris: a systematic review and meta-analysis. Critical Comment in Biomedicine. 2019 Dec;1(1):1-14.

9. Magin P, Pond D, Smith W, Watson A. A systematic review of the evidence for ‘myths and misconceptions’ in acne management: diet, face-washing and sunlight. Fam Pract. 2005 Jan;22(1):62-70.

10. Choi JM, Lew VK, Kimball A. A single-blinded, randomized, controlled clinical trial

evaluating the effect of face washing on acne vulgaris. Pediatr Dermatol. 2006 Sept;23(5):421-427.

11. Rademaker M. Isotreinoin: dose, duration and relapse. What does 30 years of usage tell us? Australas J Dermatol. 2013 Aug;54(3);157-162.

12. Straus JS, Kligman AM, Pochi PE. The effect of androgens and estrogen on human

sebaceous glands. J. Invest. Dermatol. 1962 Aug;39(2);139-155.

13. Kim BY, Choi JW, Park KC, Youn SW. Sebum, acne, skin elasticity, and gender difference – which is the major influencing factor for facial pores? Skin Res Technol. 2011 Dec;19(1):45-53.

14. Harvard Health Publishing. “Glycemic index for 60+ foods”. Harvard Medical School.

15. Levitt S. “What to know before you pop a pimple”. WebMD. 2016 Jun 26. Retrieved

16. Magin P, Adams J, Heading G, Pond D, Smith W. The causes of acne: A qualitative study of patients’ perceptions of acne causation and their implications for acne care. Dermatol. 2006 Aug;18(4):344-370.



3 vues0 commentaire

Opmerkingen


Opmerkingen zijn uitgezet.
bottom of page