top of page

Comprendre les différences entre les pilules contraceptives et l’utilisation d’hormones

Dernière mise à jour : 21 août 2023

Illustrations réalisées par Alex McPhail, B.A. (avec distinction)


Sommaire : Il existe deux principaux types de pilules contraceptives : les pilules combinées et les pilules contenant uniquement de la progestine. Les deux types de pilules diffèrent par les hormones qu’elles contiennent, mais elles sont toutes deux efficaces pour prévenir la grossesse chez les personnes qui ovulent. Cet article explique comment les différentes hormones contenues dans les pilules contraceptives fonctionnent, et les choix qui s’offrent en la matière.

Bonjour, cher lecteur! Je m’appelle Kyra, mon pronom privilégié est « elle », et je réside dans les limites géographiques du pays actuellement connu sous le nom « Canada ». Cet article a été écrit sur le territoire traditionnel des Premières Nations Anishinabewaki, Attiwonderonk et Mississauga, dans ce qui est actuellement connu sous le nom de London, en Ontario. Je tiens à souligner ma situation privilégiée en tant que femme blanche cisgenre, qui m’a permise d’avoir accès à des études postsecondaires, à des soins de santé stables et à un logement confortable. Mon intention est de mettre à profit mon éducation et cette plateforme pour contribuer à accroître la sensibilisation sur des sujets importants pour la santé des femmes, et explorer les déterminants sociaux de la santé et leur impact sur les femmes. Je ne compte pas parler au nom de communautés auxquelles je n’appartiens pas, et j’espère que l’on me corrigera si mes écrits ne reflètent pas tout à fait la réalité. Je suis déterminée à apprendre tout au long de ma vie et à approfondir de manière continue les pratiques en matière d’alliance inclusive, responsable et efficace.


Introduction

Les pilules contraceptives (PC) constituent une option hormonale pour prévenir la grossesse. Elles peuvent également être utilisées pour traiter l’acné, régulariser les règles et dans d’autres cas impliquant des déséquilibres hormonaux (5*). Les personnes utilisent la PC pour un certain nombre de raisons, mais cet article traite spécifiquement de la manière dont les hormones contenues dans la pilule contraceptive préviennent la grossesse chez les personnes qui ovulent et qui ont des rapports sexuels péniens-vaginaux.

Cet article évoquera notamment :


Ovulation

Le fait de comprendre les mécanismes de l’ovulation aide à saisir la façon dont les PC fonctionnent pour prévenir la grossesse! L’ovulation est un processus par lequel vos ovaires libèrent un ovule dans vos trompes de Fallope – l’un des constituants de l’appareil reproductif où la fécondation peut se produire, et entraîner une grossesse (1*).


Une zone du cerveau connue sous le nom d’hypothalamus produit une hormone que l’on appelle « hormone de libération de la gonadotrophine » (GnRH). Une fois produite, la GnRH agit sur les récepteurs hormonaux de l’hypophyse pour produire deux hormones : l’hormone de stimulation folliculaire (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH). Ces deux hormones agissent comme un catalyseur qui active les ovaires et aide à déclencher l’ovulation (1*).


Lorsque vous ovulez, votre corps produit des niveaux plus élevés d’œstrogène. L’œstrogène est l’une des principales hormones sexuelles produites par les personnes qui ovulent. L’autre hormone sexuelle principale est la progestérone. La progestérone et ses actions sur le corps peuvent être imitées par la progestine, qui est une hormone de synthèse utilisée dans les PC (2*). Lorsque l’œstrogène s’accumule dans votre sang, il interrompt les centres hormonaux de votre cerveau. Cela se traduit par la fin d’un cycle d’ovulation et le début de vos règles (1*).



ANGLAIS

FRANÇAIS

Hypothalamus

Hypothalamus

Pituitary Gland

Hypophyse

Ovum/Egg

Ovule/œuf

Fallopian Tube

Trompes de Fallope

Ovary

Ovaire

Uterus

Utérus

Cervix

Col de l’utérus

Vagina

Vagin


Il existe deux types de PC :


Pilules combinées

La PC la plus courante est la pilule combinée (3*). Les pilules combinées contiennent à la fois des œstrogènes et de la progestine. Lorsque vous prenez la pilule combinée, l’œstrogène dans la pilule fait en sorte que le cycle menstruel est interrompu de manière continue. Il empêche la production de GnRH, de FSH et de LH. Chez la plupart des personnes qui ovulent, cela empêche l’ovulation de se produire.


Il existe trois principaux types de pilules combinées, qui sont classées en fonction du rapport entre la quantité d’œstrogène et de progestine que contient la pilule. Les pilules monophasiques contiennent la même quantité d’œstrogène et de progestine dans chaque comprimé. Les pilules biphasiques ont la même quantité d’œstrogène par comprimé, mais une quantité supérieure de progestine dans la deuxième moitié des comprimés du pilulier. Les pilules triphasiques peuvent contenir des quantités variables d’œstrogène, et la quantité de progestine augmente progressivement en trois phases au fur et à mesure que vous consommez les comprimés (4*).


Les pilules contraceptives monophasiques, biphasiques et triphasiques sont toutes aussi efficaces pour prévenir la grossesse (4*). La seule différence entre les trois types réside dans les effets secondaires, que chacun ressent de manière différente. Il est important de surveiller l’apparition d’éventuels effets secondaires lors de la prise de la pilule combinée et d’en parler avec votre médecin.


Pour certaines personnes qui ovulent, la prise de la pilule combinée n’est pas recommandée. L’œstrogène interagit en effet de manière particulière avec le foie. Le foie possède en effet des récepteurs pour l’œstrogène, qui sont impliqués dans la régulation des facteurs de coagulation sanguine. Lorsque l’œstrogène se lie à ces récepteurs, il encourage le foie à produire des facteurs de coagulation. Lorsque vous prenez la pilule combinée, le niveau d’œstrogène circulant dans votre sang est supérieur à la normale. Chez certaines femmes, cela peut entraîner un risque accru de coagulation sanguine et d’accident vasculaire cérébral (6*).

La pilule combinée n’est notamment pas recommandée pour (3*) :

  • les personnes de plus de 35 ans qui fument la cigarette

  • les personnes souffrant d’une tension élevée

  • les personnes ayant des antécédents de caillots sanguins

  • les personnes ayant des antécédents d’AVC

  • les personnes souffrant de cardiopathie ischémique

  • les personnes atteintes de cancer du sein

  • les personnes souffrant d’une maladie hépatique diagnostiquée

  • les personnes souffrant d’un cancer du foie diagnostiqué

  • les personnes atteintes de migraines avec aura

  • les personnes diabétiques diagnostiquées depuis plus de 20 ans et souffrant de complications telles que la néphropathie, la rétinopathie ou la neuropathie


Pilules contenant uniquement de la progestine

Le deuxième type de pilule contraceptive est la pilule contenant uniquement de la progestine, également appelée « mini-pilule ». Cette pilule contraceptive constitue une option pour les personnes qui ovulent* et qui ne peuvent pas prendre la pilule combinée ou pour celles qui préfèrent ne pas la prendre (4*).


La « mini-pilule » fonctionne d’une manière différente pour prévenir la grossesse. Le col de l’utérus est le point de rencontre entre la cavité vaginale et l’utérus, et il est normalement recouvert d’une couche de mucus. La progestine contenue dans la mini-pilule provoque l’épaississement de la couche de mucus. Il devient alors plus difficile pour les spermatozoïdes de traverser la cavité vaginale jusqu’à l’utérus pour féconder un ovule. Même si les spermatozoïdes franchissent cette barrière, le mucus épaissi les empêche de nager jusqu’à la trompe de Fallope, où l’ovule est libéré pendant l’ovulation. La grossesse est donc évitée, car le sperme ne peut pas atteindre l’ovule (4*).


Conclusion

En fin de compte, les deux types de pilules contraceptives peuvent être efficaces pour prévenir la grossesse chez les femmes qui ont des rapports sexuels péniens-vaginaux. Le fait d’en savoir davantage sur les différents types de pilules contraceptives disponibles peut vous aider à défendre vos intérêts et votre santé sexuelle. Il est important d’identifier vos propres besoins et préoccupations; cela peut aider les femmes à prendre des décisions plus éclairées sur la pilule contraceptive la mieux adaptée, avec les conseils d’un médecin. N’oubliez pas que vous êtes maître de votre corps, et que votre médecin a la responsabilité de vous aider à vous sentir à l’aise avec l’option de contraception de votre choix! N’ayez pas peur de parler, de poser beaucoup de questions et de rester curieuse!


Découvrez ici comment accéder à des soins gynécologiques près de chez vous.

† Les personnes qui ovulent sont nées avec un utérus, des ovaires, des trompes de Fallope, et produisent les hormones nécessaires pour avoir une ovulation et des menstruations.

* Ces sources ne précisent pas l’identité de genre des femmes qui ont participé à l’étude. L’historique de la participation nous amène à croire que seules les femmes cisgenres ont été incluses.

Si vous avez des commentaires sur cet article ou sur tout autre article rédigé par missINFORMED, veuillez nous contacter à info@missinformed.ca. Nous apprécions et encourageons tous les commentaires, car ils contribuent à la croissance et à l’évolution de notre organisation.

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire notre article ! Nous espérons que vous avez apprécié les efforts déployés pour vous le présenter aujourd’hui. En tant que petit organisme à but non-lucratif, nous dépendons fortement de dons généreux pour nous aider à rester à flot. Nous vous invitons à faire un don pour nous aider à fournir régulièrement des informations sur la santé aux jeunes de tout le Canada. Chaque don a un impact !



Références

1. Stanczyk FZ, Archer DF, Bhavnani BR. Ethinyl estradiol and 17B-estradiol in combined oral contraceptives: pharmacokinetics, pharmacodynamics and risk assessment. Contraception [Internet]. 2013 Jun [cited 2021 Jan]; 87(6):706-27. Available from: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0010782412010797?casa_token=TehM3u0MhrEAAAAA:iybGQC0yzsqx5DHCJOI0n-HbNRM87Kgua2y6E7LXhWAeWcrvEjWONQzPfGxbrxbBRGZapf5BYm5H


2. Hormone Health Network. Estrogen [Internet]. Hormone.org: Endocrine Society; 2018 [cited 2021 Jan 17]. Available from: https://www.hormone.org/your-health-and-hormones/glands-and-hormones-a-to-z/hormones/estrogen


3.Allan RH. Combined estrogen-progestin oral contraceptives: Patient selection, counseling, and use [Internet]. UpToDate: [Updated 2020 Nov 02; cited 2021 Jan 17]. Available from: https://www.uptodate.com/contents/combined-estrogen-progestin-oral-contraceptives-patient-selection-counseling-and-use


4. Black A, Francoeur D, Rowe T. Canadian Contraception Consensus. J Obstet Gynaecol Can [Internet]. 2004 Mar [cited 2021 Jan]; 26(3):219-54. Available from: https://www.jogc.com/article/S1701-2163(16)30260-2/pdf#:~:text=There%20are%20several%20forms%20of,and%20the%20combined%20monthly%20injectable.


5. Center for Young Women’s Health. Medical Uses of the Birth Control Pill [Internet]. Center for Young Women’s Health: [Updated 2020 Jun 22; cited 2021 Jan 17]. Available from: https://youngwomenshealth.org/2011/10/18/medical-uses-of-the-birth-control-pill/


6. Berg EG. The Chemistry of the Pill. ACS Cent Sci [Internet]. 2015 Mar [cited 2021 Jan]; 1(1):5-7. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4827491/


84 vues0 commentaire

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page